Quel col/montée mythique du Tour êtes-vous capable de franchir ?

Tour de France - Que serait la Grande Boucle sans ses cols et ses montées mythiques ? Ils se passent toujours quelque chose en montagne. Ces moments où les coureurs nous offrent du spectacle pendant que l'on est tranquillement sur le canapé... Et si c'était vous sur le vélo ?

Eurosport
Created By Eurosport
On 2019 M07 18
Help Translate This Item

Où partez-vous en vacances cet été ?

Vous êtes plus du genre à :

A partir de combien de kilomètres commencez-vous à fatiguer sur le vélo ?

Comment ça s'est terminé la dernière fois que vous avez fait du vélo sans les mains ?

Vous êtes en pleine ballade en mode découverte et vous arrivez face à une énorme montée. Que faites-vous ?

Quel est votre coureur préféré parmi la sélection suivante ?

Vous êtes en haut d'une tour de 100 étages...

Vous enchainez les tours sur vous-même avant d'essayer de suivre une ligne droite.

Vous cassez votre vélo en plein col. Que faites-vous ?

Si vous allez à la montagne, c'est pour...

Le Tourmalet

Le Tourmalet

Il faut dire qu’à force de le monter, vous vous êtes amélioré(e). Même pas 19 kilomètres à 7,4%, c’est de la rigolade désormais. En même pas 2 heures c’est fait. Vous avez même le temps de discuter d’histoires anciennes : un coureur qui dit aux organisateurs que ce sont des « assassins » à l’arrivée, une descente de 14 km à pied pour une fourche cassée...

Le Galibier

Le Galibier

Pas question d’oublier l’échauffement. Vous préférez y aller tranquillement et progressivement. Ça tombe bien car les kilomètres les plus difficiles sont à la fin. A 2646 mètres d’altitude, c’est forcément splendide. Le problème, c’est que c’est de plus en plus dur et cela semble interminable. Enfin c’est un problème pour les autres. Pas pour vous.

L'Iseran

L'Iseran

Vous faites partie de ces personnes qui ne s’occupent pas du jugement des autres. C’est votre vie. Tranquillement mais sûrement. A votre rythme, vous ne vous mettez pas dans le rouge. Et c’est ce qu’il faut pour ce col pas si difficile par les pourcentages mais très long. Très très long même. Y a une fin ? Une belle récompense à l’arrivée avec cette vue à 2770 mètres d’altitude.

Le Mont Ventoux

Le Mont Ventoux

Oh que vous le voyez venir. Plus vous vous approchez et plus vous avez le sourire. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, il y a une distance et un pourcentage quasiment identiques. Pourtant, il y en a un plus dur que l’autre. Peu importe, vous n’avez pas peur et de toute façon vous êtes trop occupé(e) à profiter de ce panorama exceptionnel pour penser à autre chose. En petite foulée s'il vous plait.

L’Alpe d’Huez

L’Alpe d’Huez

Il ne faut pas avoir mal au cœur avec l’altitude et encore mois avec ces 21 virages. Ces 13,1 kilomètres à 8,19% sont de plus en plus faciles. Bah oui, il faut bien voir le positif. Cette foule immense vous pousse et vous vous servez de toute cette énergie. Il faut bien ça pour un début à 10,4%. Et à la fin, vous êtes à deux doigts de finir sans les mains.

Le dos-d'âne devant chez vous

Le dos-d'âne devant chez vous

Ceux qui disent que ça ne monte pas vous font bien rigoler. Ces 2 mètres sont interminables mais en serrant les dents et avec beaucoup de courage vous les passez sans problème. En 9 minutes tout de même. Il faut dire que vous reculez par moment. Heureusement que vous n’êtes pas du genre à lâcher. Profitez de la descente, vous avez bien mérité votre pause.